Biographie
       Catalogue
       Discographie
       Ecouter
        Flûtiste
        Presse
        Actualités
        Photos
         Liens
         Contact

English Version

Actualités 2018 / 2019

Niort 26 avril 2018
Dans le cadre de « Quoi de neuf ce soir ? »
Conservatoire danse et musique Auguste-Tolbecque

« La voix des monicas»
D'après « Un de Baumugnes » de Jean Giono.

Éditions Grasset
Pour flûte céramique, petite flûte, flûte de Pan et sons sur support

Avec la participation de Coline Drieu, récitante

Pour aborder l’univers de Jean Giono, j’ai choisi dans un premier temps de  développer la composition autour des personnages qu'il met en scène comme « Pan », « Les  Monicas »,  « Janet »
Après la création* de «Colline» puis de « Pan, Maître de Lure », « La Voix des Monicas » s'inspire aussi d'un épisode saisissant que Giono nous raconte.
Visionnaire, avec l'étonnante et tragique vie des hommes aux langues coupées, Jean Giono nous fait pénétrer dans la montagne des muets , « le pays où on ne parle pas comme des hommes....... »
Le choix de l'instrument principal n'est pas anodin. Il s'agit d'une flûte céramique** à trois sons  que j'ai appelée « Monica ». Cet instrument témoigne d'une des factures les plus ancestrales d' instruments à vent.
La tragédie contée par Giono symbolise la volonté des hommes opprimés et privés du langage à s'exprimer, coûte que coûte.
L'histoire est racontée comme un secret qui, par la mise en exergue de certains mots ou bribes de phrases, amènera l'auditeur à découvrir la dramaturgie.

Comme souvent dans l’œuvre de Giono, l'espoir est toujours au rendez-vous : pour « le bel air qui dit qu'on a du beau foin.... », un clin d’œil à la tradition provençale et à son « galoubet tambourin » termine la composition.

Gérard Garcin

* Créations au festival du Buech, et au Musée d'Art Moderne d'Alger, à la Chapelle de la Charité de Pertuis avec Jean -François Heron, récitant et Maxime Gilbert, violoncelliste.

** flûte céramique à trois sons réalisée à l'Institut Européen de la Céramique de Guebwiller dans le cadre d'une résidence aux Dominicains de Haute-Alsace. Le principe de jeu est celui de la flûte harmonique.

 

 

« Silentium Nostrum »
de Elizabeth Bossero

D'après Shirin Ramzalani Fazel

Gérard Garcin, flûte préparée, flûte en sol
José Richaud , récitant

Pour répondre à la demande de G.Garcin, j'ai décidé que la Méditerranée qui m'inspirait était celle d'aujourd'hui. C'est dans « El Ghibli - Rivista di Letteratura della Migrazione", revue gérée par des écrivains immigrés vivant en Italie, que le texte Mare Nostrum de l'écrivaine somalienne Shirin Ramzanali Fazel a cristallisé mon projet de composition.
(Rappelons que Mare Nostrum a désigné l'opération militaire et humanitaire déployée en Italie suite au drame de Lampedusa en 2013).

Cette poésie extrêmement claire tant au niveau de la forme que du contenu, confrontant le point de vue des touristes aisés et celui des refugiés, m'a semblé bien appropriée pour une "traduction" musicale du drame qui se joue actuellement.

La "préparation" de la flûte renvoie à cette même mer : l'instrument, enveloppé dans un sac en plastique comme un corps mort, produit de constants crépitements marins...Ajout de la sirène sur une proposition de G.Garcin, impliqué corps et âme dans mon projet, suite à une collaboration intense. J'aimerais à travers ces sons et ces mots et avec ceux qui les écoutent, accompagner les milliers de sillages qui sont creusés chaque jour en Méditerranée.

Elizabeth Bossero

 

 

Mediathèque des Carmes - Pertuis
14 septembre 2018

« Nessym, le souffle de la Méditerranée »

Jean-François Héron récitant
Gérard Garcin, flûte(s)

"Le souffle de la Méditerranèe" est un parti-pris.

C'est un éclairage de la Méditerranée au sens propre mais aussi au sens de la culture méditerranéenne qui a motivé ma démarche de flûtiste.

Pour donner du sens à cette mosaïque méditerranéenne, la "Parole" portée par la littérature et la poésie m'a aussi semblé importante et d'une réelle complémentarité.

La rencontre Texte / Musique  développée par "Nessym" a été pensée notamment pour la programmation des médiathèques ou en lien avec leurs activités.

Ce programme de récitals propose donc une double mise en relation :

-de la musique traditionnelle contemporaine tunisienne ou d'un compositeur né à Alep,  avec  une création musicale européenne dont le seul point commun des auteurs est leur vie en Méditerranée.

-d’œuvres musicales des XXème et XXIème siècles avec la littérature et la poésie.

Compositions (liste non exhaustive) : Gabriela Cecchi ; Georges Couroupos,Maité Erra, Ahmed Essyad, Franco Donatoni, Jean jacques Di Tucci,, Alain Fourchotte,  Joan Guinjoan, Goffredo Petrassi,  Christobal Halfter, Lucie Prod'Homme, Michel Pascal, Salah Mahdi, Dia Succari,.........

Poésies (Liste non exhaustive) : Adonis, Tahar Bekri, Mohammed Bennis, Cervantès, Frederico Garcia Lorca, Nazim Hikmet, Raphaël Monticelli, Yannis Ritsos, , Sylvie Nève, Cécile Oumhani, Amina Saïd,, Habiba Djanine,....

Gérard Garcin


Lors du concert à la Médiathèque des Carmes de Pertuis, créations de « The Reed Whisper » de Dominique Lièvre et « Minis » de Gabriela Cecchi

Reprises du programme Nessym :
Saison 2018 / 2019
Conservatoire Perpignan Méditerranée
dans le cadre de master classes avec le département théâtre
Créations de Jean-Jacques Di Tucci, Lucie Prod'Homme, Michel Pascal

 

 

Theâtre de Douai
27 et 28 mai 2019

Commande Musicale du Conservatoire à Rayonnement Régional de Douai

« La sonnerie des Gayants »
Suite pour quintette de cuivres

« Elzeard »
Poème symphonique d'après
« L'homme qui plantait des arbres » de Jean Giono - Editions Gallimard

« Les deux ailes de l'âme »
Concerto pour grand orchestre d'harmonie
D'après « Euphonia » de Hector Berlioz

Orchestre symphonique, direction Jean-Charles Benthowski
Orchestre d'harmonie, direction Georges Mouy

Elèves musiciens, danseurs et acteurs du CRR de Douai.

Cette commande musicale s'inscrit dans la dynamique recherchée par la direction du CRR pour une meilleure transversalité entre Musique, Danse et Théâtre.

Une phase préparatoire a été programmée l'année scolaire 2017 / 2018 pour permettre des échanges compositeur/ professeurs / élèves.

Cette connaissance mutuelle a abouti à l'établissement d'un cahier des charges permettant au compositeur un travail de composition « sur mesure ».

 

 

CRD Martigues, CRD Aubagne
Mars 2019

« Il était une fois la forêt»
Opéra pour enfants / Nouvelle version

Livret de Nathalie Sainati

Cet opéra pour enfants a été créé en 1994 dans la région de l’Étang de Berre(BDR) et dans le cadre d'un projet d'école portant sur la pollution qui détruit la nature.

Plus de vingt années ont passé et ce « conte écologiste » qui reste d'actualité, après avoir été programmé dans une nouvelle version créée par le CRI de Saint-Dizier en juin 2016, sera à nouveau repris en 2019.

Amis de l'arbre lumière Ygdrasil, les enfants, défenseurs de la forêt font face à Tetracoblas, un monstre destructeur, né de l'avidité  de promoteurs sans scrupule et du monde de la construction déraisonnée.
Le magicien Taramis donnera toute la force nécessaire à Florestan, l'enfant qui vaincra le monstre à la cuirasse d'acier et fera renaître la forêt dans une valse tranquille des arbres...........


Choeurs des  Conservatoires de Martigues, Aubagne, Carry le Rouet
Quintette à vent : Le Concert Impromptu
Scénographie : Violaine Dufès, Yves Charpentier

 

 

« Montezuma à Venise ou le miroir des mondes »

-Opéra uchronique-
d’après l'œuvre d' Alejo Carpentier « Concierto Barocco »
Livret de Ricardo Montserrat

Lorsqu'on lit l'œuvre de l'écrivain cubain dont la culture européenne est sans faille, on se dit que le mot "baroque" est insuffisant.

La rencontre avec Ricardo Montserrat, écrivain et librettiste  tout aussi intéressé que moi par cet auteur, m'a amené à "passer à l'acte".... et à envisager même une « re – lecture » totale, voire une transposition.

Outre la drôlerie de l'histoire, l'approche historique sous-jacente mais fondamentale, les décalages et allers-retours dans le temps sont les éléments de base, générateurs d'une forme très proche d'une écriture musicale où la vie et la mort sont des « leitmotiv » jouant le rôle de facteur temps.

Pour y répondre, le parti--pris compositionnel sera la recherche d'un langage utilisant toutes les formes de l'expression du « parlé théâtral », de la narration, au « chanté lyrique » dans toutes ses déclinaisons.

La dimension "baroque" sera recherchée sous une forme opératique. L'orchestration soutenant l'action scénique sera confiée aux instruments "à l'inglese" enseignés par Vivaldi à « l'Ospedale de la Pietà » en opposition à des instruments modernes,  mais rappelant la culture cubaine et latino-américaine comme le bandonéon.

La distribution vocale se fera aussi dans cette « approche baroque » avec un choix  volontairement éclaté des types de voix:
- les rôles de Montezuma, Haendel, Scarlatti seront confiés à des voix masculines, mais d’autres rôles seront attribués en référence à une pratique courante dès l’origine de l’opéra :

  • le rôle de Vivaldi à une voix de haute-contre,
  • le rôle du valet 1 (Francisquillo)  à une voix féminine grave (alto ou mezzo).
  • Le rôle du valet 2 (Filomeno)  à une voix « non lyrique »venant des musiques traditionnelles.

Un ensemble vocal féminin trouvera toute sa place dans la scène de « l’Ospedale de la Pietà » où le Prêtre Antonio Vivaldi présente les pupilles, élèves musiciennes du « Maître » :
Cattarina del Cornetto…....Bettina della viola all’inglese..…Bianca Maria Organista….…Margherita dell’arp dopio…..Giuseppina del chitarone…..Claudia del flauto…Lucietta della violetta inglese…
Ce chœur sera un « chœur en scène ». Outre la scène de l’hôpital, il jouera aussi le rôle de coryphée, venant relayer le valet 1. Différents seconds rôles seront également attribués aux choristes.
Dans un souci d’alchimie vocale, la masse vocale qu’il représente se mélangera aussi à l’écriture instrumentale.

 

 

« Lire et délire »

  La rencontre entre Vivaldi, Haendel, Scarlatti, Stravinsky, Amstrong sera, elle aussi, une nouvelle histoire musicale, source de transposition contemporaine, amenant l'auditeur à reconnaître ou déceler quelques citations ou emprunts....

Création saison 2019
Opéra Ephémère du Grand Avignon (Producteur délégué)

 

 Projets en cours :

 

Reprise dans le cadre du cinquantième anniversaire de la mort de Jean Giono

« Pan, Maître de Lure»
Un tryptique pour Jean Giono

 Trio pour flûtiste jouant percussions
Récitant jouant flûte à bec
Violoncelliste jouant objets sonores

Jean-François Héron, récitant
Maxime Gilbert, violoncelle
Gérard Garcin, flûte(s)

Après la création de “Comme des colombes sur l'épaule de la colline”, j'ai souhaité amplifier mon travail de mise en valeur de l'auteur provençal en référence à la trilogie de Pan (Colline, Un de Baumugnes, Regain,)
Ainsi, pour mieux appréhender l’univers de Jean Giono, j’ai choisi de  développer une composition autour des personnages qu'il met en scène comme « Pan » (Présentation de Pan) , « Les  Monicas » (Un de Baumugnes) et  « Janet » (Colline) qui est à la fois le narrateur mais aussi au centre d’une dramaturgie forte donnant un rôle prépondérant à la nature, belle, magnanime, sauvage, cruelle….
A l’idée d’un paysage sonore, l’écriture de la flûte, du violoncelle, des accessoires divers se veut simple, comme narrative, usant pour cela de sons  rappelant un univers pastoral grâce à quelques objets sonores joués par le flûtiste , le violoncelliste ou le narrateur.  La mise en valeur et le soutien du texte sont donc recherchés.
Mais, de façon cadentielle, l’écriture se veut aussi  violente, à l’image de la dramaturgie.
Bien que contenu dans le cadre d’une écriture musicale de type « trio », le rapport texte / musique est traité, mais en donnant une grande liberté ou plus exactement autonomie, au récitant.
La construction de certains moments musicaux est confiée à la perspicacité et à la complicité du trio flûtiste / récitant / violoncelle de façon à ce qu’ils puissent fixer une interprétation commune.

“Le 4 de septembre (cf Présentation de Pan)
Les Monicas” (cf Un de Baumugnes)
“Comme des colombes sur l'épaule de la colline (cf Colline)

 

 

« Tubos »

Trilogie pour Georges Petit
Pour divers instruments à vent, saxophones et support audio.

Pour le saxophoniste et improvisateur Georges Petit,

Ne délaissant en aucune façon ses saxophones, Georges Petit développe depuis de nombreuses années un véritable artisanat de ré-inventeur d'instruments traditionnels, nous rappelant très souvent la Méditerranée.

« Tubos » se propose de mettre en valeur les univers sonores que Georges Petit a ainsi explorés.
« Recetto » en est le premier volet. 

Création prévue saison 2018 / 2019